SatLex Digital - français [fr]
®
  Dimanche | 24.10.2021
Accueil  |  Plan du site  |  Langues  |  Contact  |  Mentions légales
Est-ce que les zones couvertes par les différents satellites (angl. Footprints) sont-elles très précises ou plutôt des approximations de terrain?
Il faut d'abord rappeler que la terre ne représente pas un sphèroide idéal.. Les signaux descendants sont souvent orientés vers certaines régions qui par nature ont des contours étranges. Ensuite s'ajoute le fait, que la surface terrestre est couverte de montagnes et autres élévations qui jouent également sur les contours des zones de couverture. Le meilleur exemple du traçage très rudimentaire d'un footprint est celui du satellite ASTRA 2D.

Selon ce graphisme le signal satellitaire ne pourrait être capté à Stuttgart qu'avec une antenne de 120 cm. Mais beaucoup de gens témoigneront que cela n'est pas vrai, puisqu'ils captent le satellite de manière satisfaisante avec des paraboles de 60 et 80 cm. Dans la région de Munich et de ses environs, il faudrait 'officiellement' des antennes de 180 cm. Mais il est un fait que l'on obtient un très bon signal déjà avec des antennes de 100 cm. L'ASTRA 2D est un satellite à part, qui fut construit pour couvrir une seule et assez petite région. Ainsi le signal diminue rapidement quand on s'éloigne de Munich vers l'Est. Quelques kilomètres jouent parfois déjà un rôle important. Des satellites ordinaires sont beaucoup moins capricieux.

Un autre facteur qui joue sur la forme d'un footprint est la bande utilisée pour l'envoi des signaux. Ainsi les graphismes pour la bande Ku sont complètement différents de ceux pour la bande C. Les zones de couverture de la bande C sont immenses (des continents entiers), mais la puissance à l'antenne est plus faible. Par conséquent, il est quasiment impossible de capter quoi que ce soit avec des antennes d'un diamètre inférieur à 150 cm.

Page 1 / 7
Copyright © 1996-2021 SatLex® - Chris Mitiu (TriaxMan) / satlex.de / Tous droits réservés.